L’EUROPE EN CRISE D’IDENTITE CULTURELLE

Conférence organisée par EUCKEA le 26 novembre 2006 à Strasbourg


Compte rendu de la soirée 
par la conférencière Michelle MEYER

 --> à lire sur son blog : 
cliquez ICI


Bilan de la soirée par J.Ch HITZKE, Président d'Euckea :

C’est une excellente idée d’avoir créé l’Union Européenne.
Nous avons vécu plus de 60 années de paix . Il faudra que cela perdure.

Cependant certains constats actuels sont inquiétants :

 --> Nous laissons à nos enfants et aux générations suivantes une nature maltraitée, une terre aux ressources épuisées et une pollution généralisée.

 --> Les armes de destruction massives (armes ABC) nous menacent d’extinction ; elles sont injustes (puisqu'elles tuent des civils, des innocents, des enfants) et devraient être interdites .

--> Nous avons un système économique libéral où  seuls comptent les bénéfices et les profits sans prendre en considération la qualité... et  l’être humain.

En Europe, les  visions ou pensées se révèlent fonctionner à court terme, souvent la durée d’une législature ; la vision ou la pensée à long terme est ou a été  le plus souvent absente. L’humanisme est partiel :l'humanisme global qui tient compte de tous les paramètres est inexistant. La pensée du spécialiste, de l’expert, souvent unilatérale, non indépendante, prévaut. Le dialogue , les échanges d’arguments, la tolérance … étaient et sont souvent absents ...

Nous nous retrouvons tous devant  une  pollution généralisée de notre environnement : eau , aliments, air...
Prenons pour exemple la belle nappe phréatique d' Alsace qui se retrouve polluée... Le nuage radioactif  qui « se serait arrêté » au bord du Rhin en avril 1986... Les décharges industrielles laissées telles quelles pour les générations suivantes (cf entre
autre les déchets de la fabrication du lindane interdit maintenant)...

Nous subissons déjà les chocs de la démographie galopante mondiale, alors que nos usines ferment et se  délocalisent (mondialisation …); et nous l’acceptons sans nuancer, sans réagir, sans réfléchir … ? Ainsi le chômage et la pauvreté se développent et les jeunes ont moins de perspectives. Alors qu'il y a quelque temps (19e /20e siècle), le surplus de population émigrait vers le nouveau monde, l’Australie. Actuellement  les possibilités se restreignent .


Rappel de quelques événements et informations concernant les identités :

- Les Huguenots sont des exemples d’intégration... La révocation de l’Edit de Nantes en 1685, condamne les calvinistes français à l’exil . Ils vont en Allemagne, Pays-Bas, Angleterre , Suisse, Nouvelle-France (Canada …), Afrique du Sud … : une saignée de savoirs et de savoir-faire pour la France , soit 15 % de la population française du temps (soit environs 200 000 personnes) obligés de partir.

Environ 50 000 d'entre eux choisissent l'Allemagne et s'installe dans le Brandenbourg et à Berlin .

Des noms connus :  Theodor Fontane le poète allemand, Reclam qui est un éditeur, De Maizière inspecteur général de la Bundeswehr, etc. 

Philippe Suchard (Suisse) fabrique du chocolat...  John Rockfeller aux USA...

On devrait plutôt apprendre l’un de l’autre  que de nous exclure les uns les autres.


Les frontaliers sont exposés à des avantages et des inconvénients :

- En tant que frontalier ou bilingue, on est souvent mieux informé (pour ex. :  les informations plus explicites en Allemagne pour ce qui concerne l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en avril 1986)

- L'essence : longtemps l’essence était moins chère en Allemagne et beaucoup de personnes s'y rendaient pour faire le plein ;

- Plus de 1000 français habitent actuellement à Kehl et les environs où il semble qu’on est fier d’avoir un français comme voisin ; mais inversement c’est moins le cas semble-t-il (Nord de l’Alsace)  !

- Dans les années 1960/70 et encore actuellement, beaucoup de français ont trouvé du travail en Allemagne et en Suisse ;

- Médicaments : il y a eu des problèmes avec certains  médicaments; par exemple, la thalidomide , produit par la firme Grünthal en Allemagne (1957/61) et utilisée comme antiémétique et hypnogène -->15 000 fœtus ont eu des anomalies, 12 000 enfants dans 46 pays sont nés avec des défauts congénitaux (pas de bras ou jambes normaux …) et seulement 8 000 ont survécu au-delà d'une année . Ce médicament possédait 40 noms différents; il n'a pas été prescrit aux USA et en France heureusement ; des frontaliers l'ont pourtant acheté en Allemagne...

 Au niveau Europe et international, on a eu encore bien d’autres problèmes de médicaments  par la suite . On ne se donne pas le temps de faire les analyses nécessaires, on sous-estime parfois les effets secondaires, on prescrit trop vite à trop de gens… Puis on les retire si trop de problèmes graves, de décès, se posent... Prenons le cas du distilbène (ou diéthylstilbestrol) : prescrit contre les fausses couches  (1948/1977 en France,  1948/1971 aux USA). Ce produit provoque des malformations gynécologiques et des cancers chez les enfants des femmes traitées…. Sans parler du « mythe » ( ?) du cholestérol (Dr Ravnskov)… ; certains traitements anticholestérols seraient même dangereux d’après certaines publications (cf internet) ; la Cérivastatine, le médicament anticholestérol (Bayer) est retiré du marché en  août 2001, suite à des décès …; idem pour le Vioxx (anti-inflammatoire) retiré du marché en sept 2004 après de multiples accidents cardiaques ; certains anti-dépresseurs seraient mis en cause dans l'apparition d’idées suicidaires chez les jeunes… 


Il y a du positif aussi ! Et des politiques, des associations qui commencent à faire avancer les choses sur la bonne voie.

On veut faire de l’Eurodistrict (Strasbourg-Ortenau) la Capitale Européenne de la Culture en 2013 (cf DNA du 17/11/2006). On souhaite  aussi réaliser une meilleure coordination des services de secours...

Bonne volonté, humanisme global et jugement à long terme sont nécessaires !

 

                                                                               Article sous la responsabilité de  J Ch Hitzke (Dr ès sc )

www.euckea.com